Startdoc illimité : offre d'essai à 1€/48h puis 39€/mois

Offre d'essai promotionnelle pour tester les services de startdoc.fr et valable jusqu'au 31/01/2023.Au delà de l'offre d'essai et sans résiliation durant cette période, l'abonnement se prolonge automatiquement au tarif de 39€/mois. Détail des conditions commerciales et tarifaires de l'offre en bas de cette page.

Formulaire:

Cerfa 10694-20: Exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises 2019

Téléchargez immédiatement en ligne ce modèle de document

Accès illimité Startdoc : offre d'essai de 1€ pour 48h, puis 39€ par mois sans obligation de reconduction

Téléchargez en ligne ce document

Cerfa 10694-20: Exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises 2019

Pour les entreprises bénéficiant de l'exonération temporaire pour certaines opérations réalisées dans le cadre de l'aménagement du territoire.

Cerfa 10694-20: Exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises 2019

Votre formule d'abonnement

Accès illimité Startdoc *1

1€ / 48 heures

puis 39 € / mois

sans engagement

  • Inclus : un accès au kiosque journaux et magazines
  • Accès illimité à plus de 1 800 modèles de lettres
  • Accès illimité à plus de 350 modèles de contrats
  • Accès illimité à plus de 900 formulaires
  • Envoi illimité de courriers AR*
  • *offre strictement réservée aux particuliers

Sommaire

Dernière mise à jour: 27/09/2022

Pour vous aider dans vos démarches administratives (renouvellement de passeport, inscription aux listes électorales, certificat W garage…), nous vous proposons un accès simplifié au formulaire CERFA 10694-20. Remplissez simplement ce document grâce à notre solution en ligne et diffuser votre demande rapidement par courriers simple ou AR en 1 clic depuis votre espace personnel. Déjà plus de 1 000 000 d'inscrits sur Startdoc depuis juin 2017, rejoignez notre communauté aujourd'hui !

l'Exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises 2019

L'exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises (ETCFE) est une mesure destinée à aider les entreprises françaises à faire face aux difficultés économiques. Elle permet aux entreprises de bénéficier d'une exonération de cotisation foncière pendant une période de trois ans.

Comment ne pas payer la cotisation foncière des entreprises ?

Il existe plusieurs manières de ne pas payer la cotisation foncière des entreprises (CFE). La première est l'exonération. Elle concerne les entreprises dont l'activité est créée ou reprise par un entrepreneur individuel au cours de l'année de création ou de reprise. La seconde possibilité est la déduction fiscale. Elle s'applique aux entreprises qui ont créé ou repris une activité au cours de l'année précédente. La déduction fiscale est calculée sur le montant des impôts sur le revenu et sur la fortune (IR et ISF) que l'entreprise a payés au cours de l'année précédente. La troisième possibilité est l'imposition forfaitaire. Elle s'applique aux entreprises qui ont créé ou repris une activité au cours de l'année précédente. L'imposition forfaitaire est calculée sur le montant des impôts sur le revenu et sur la fortune (IR et ISF) que l'entreprise a payés au cours de l'année précédente.

Qui est redevable de la Cotisation foncière des entreprises ?

La cotisation foncière des entreprises (CFE) est une taxe qui est due par les entreprises pour leur activité. Elle est calculée en fonction de la valeur locative des biens immobiliers de l'entreprise, de son activité et de son chiffre d'affaires. Les entreprises peuvent être exonérées de la CFE si elles sont créées dans les 12 mois suivant la date de début d'activité, si elles sont auto-entrepreneurs ou si elles ont un chiffre d'affaires inférieur à certain seuil. La CFE est déclarée et payée chaque année.

Comment ne pas payer la cotisation foncière des entreprises ?

Il existe plusieurs manières de ne pas payer la cotisation foncière des entreprises (CFE). La première est l'exonération. Elle concerne les entreprises dont l'activité est créée ou reprise au cours de l'année de la déclaration. Les entreprises doivent être immatriculées au registre du commerce et des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers (RM) pour bénéficier de cette exonération. La seconde possibilité est l'auto-imposition. Elle s'applique aux entreprises créées avant le 1er janvier de l'année de la déclaration. Les entrepreneurs doivent déclarer leur activité au centre de formalités des entreprises (CFE) avant le 31 mars de l'année de la création ou de la reprise de l'activité. La dernière possibilité est l'imposition forfaitaire. Elle s'applique aux entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 5 000 euros par an. Ces entreprises doivent déclarer leur activité au CFE avant le 31 mars de l'année de la création ou de la reprise de l'activité.

.

Documents similaires